Sans Mes Zèbres

  Accueil - Ici - Là - A côté - Là bas - Ailleurs - Tout près - Très loin  

Hygiène Naturelle Infantile

Avant-propos

Lorsque en 2003 j'ai ajouté à mon site deux pages consacrées à l'Hygiène Naturelle Infantile (H.N.I.) et créé la liste de discussion yahoo, la pratique était confidentielle en France et il n'existait alors aucune page francophone en traitant.
Bien qu'elle se soit développée depuis, la communication entre parents et bébés sur les besoins d'élimination de ce dernier reste marginale dans notre pays; en parallèle, pléthore de pages / billets de blogs / discussions sur des fora lui sont désormais consacrés et il existe plusieurs groupes de "pratiquants" sur les réseaux sociaux. La presse - parentale mais pas que - a suivi le mouvement avec de nombreux articles ces dernières années. Plusieurs reportages télévisés ont également donné, avec plus ou moins de justesse et de respect, la parole à des parents embarqués dans cette aventure.
Je suis ravie de constater à quel point la situation a évolué et de voir que de plus en plus de parents intègrent l'H.N.I. à la relation qu'ils tissent avec leur enfant.

Une définition rapide

Hygiène Infantile Naturelle ??? Kezaco ?
Bien que ce terme soit de plus en plus connu, il n'est sans doute pas inutile d'expliciter sommairement de quoi il retourne. Très grossièrement, il s'agit d'observer son enfant et de répérer les signaux (corporels essentiellement, mais pas seulement) par lesquels il annonce son envie d'uriner ou de déféquer.
Ne sautez pas au plafond tout de suite, oui les bébés sont conscients de leurs corps et de leurs besoins d'élimination - tout comme ils sont conscients de la faim - et il s'agit d'apprendre à reconnaître les signaux et d'y répondre. Bien plus repectueux de l'enfant que l'on aide à satisfaire un besoin et plus écologique que les couches lavables puisque là on ne porte pas (ou presque !) de couches.

Faute d'arriver à trouver une formulation satisfaisante en français qui soit équivalente à l'anglophone et très parlant "Elimination Communication", j'ai opté à la suite d'Ingrid Bauer pour le Hygiène Naturelle Infantile à la fois sur ce site et dans l'ouvrage que j'ai écrit par la suite. Avec du recul, j'ai regretté de n'avoir pas davantage creusé la question pour arriver à trouver une formulation qui rende évidente la notion de communication, au coeur de cette pratique.

Mais encore ?

Alors qu'il y a de fortes chances pour qu'un occidental lambda saute au plafond en entendant parler d'H.N.I., la réaction sera probablement différente en Inde ou en Chine ou ailleurs... dans le même ordre d'idée, les réactions à cette pratique en 2013 ne sont pas les mêmes qu'en 2003 quand j'ai commencé avec mon cadet (oui, dix ans déjà). Bref, je trouve que se pencher un peu sur la culture et son influence sur nos réactions et façons de materner est toujours d'actualité. J'évoquerai aussi succintement la philosophie qui sous-tend l'HNI, quelques aspects pratiques avant de fournir une bibliographie et quelques liens utiles.

Une question de culture ?

Pour mon premier zèbre (PZ1), j'étais dirons nous dans le courant majoritaire ambiant axé sur l'enfant et qui consiste à attendre que l'enfant soit prêt à faire cet apprentissage dit de la "propreté". De fait, plus ou moins sous les remarques des grands-parents expliquant que "toi tu étais propre à un an et ta soeur aussi" une tentative est faite au cours de l'été 2001 de laisser mon loulou de 21 mois - qui montrait depuis un moment la grande majorité des fameux signes à guetter* - se promener en slip... tentative qui n'a eu pour effet que d'augmenter le temps passé à éponger les accidents. Donc retour à la couche. Avec les beaux jours revenant en 2002, nouvelle tentative pour laisser le bonhomme de 30 mois en slip, nouveaux épongeages. Changement d'approche avec une demande chaque matin au changement de couche s'il souhaite mettre une nouvelle couche ou un slip, avec ce que porter un slip implique c'est à dire demander à faire pipi dans le pot ou aux toilettes avec le réducteur. Le 21 juin 2002 fiston demande un slip et devient ainsi "propre" (de jour et à la sieste) sans accident à 32 mois, à part un ou deux au cours de l'été lors de moments où il était par ailleurs fortement sollicité (chez les grands-parents ou autre). Bref, pas de pression pour la chose et papa et maman se sentent à l'aise de la façon dont ils ont laissé gérer les choses à leur rejeton.

* Voici deux liens canadiens qui résument bien la ligne de pensée actuelle et redonnent ces fameux signes à guetter : L'apprentissage de la propreté et L’apprentissage de la propreté : Des conseils axés sur l’enfant.

Pour le second zèbre, j'avais par ailleurs fréquenté pas mal de listes de discussions et de forums, surfé sur plein de sites un peu - ou beaucoup ! - alternatifs. De là était venue l'envie d'employer des couches lavables plutôt que jetables et si j'avais bien entendu parler d'H.N.I. par ailleurs je n'avais pas vraiment tilté... sans doute parce que ça me semblait un peu trop extra-terrestre. Le fait d'allaiter et de porter petit zèbre second (PZ2) et la grande proximité, la communication, l'attention bref tout ce qui allait avec ce maternage différent de celui pratiqué avec PZ1 a fait qu'il y a eu un déclic et que j'ai demandé à ce qu'on me prête le livre d'Ingrid Bauer Diaper Free ! The Gentle Wisdom of Natural Infant Hygiene. Et là, cette grande découverte que l'H.N.I. permet d'aller encore plus loin dans la démarche, d'accéder à un autre niveau de communication avec PZ2... J'ai donc commencé le 24 mars 2003 à observer les rythmes d'élimination de PZ2 (presque 6 mois à l'époque), je lui ai proposé les toilettes quand j'avais l'impression qu'il allait avoir besoin de faire pipi ou autre et parfois je tombais juste, parfois non. J'ai observé, été attentive et j'ai trouvé cette aventure tellement géniale que j'ai entrpris d'écrire un livre sur le sujet et que j'ai pratiqué dès sa naissance avec PZ3. Les choses ont été plus compliquées avec PZ4, du fait de sa naissance mouvementée et des conséquences sur mon état de fatigue, mais j'ai quand même "pratiqué" en pointillé dès notre retour à la maison.

Tout ce blabla pour retracer un peu mon, notre chemin peut paraître inutile mais il me semble important car révélateur de tout le rôle de la culture, des "modes", de leur influence sur les soins à donner aux enfants et la façon de les donner. Si on se penche sur la question du pipi-caca et les pratiques qui ont eu cours ou qui ont cours ailleurs (i.e. ailleurs que dans le monde occidental moderne) on constate que nombreux sont les enfants élevés sans couches et pas uniquement parce qu'elles ne sont pas accessibles (le bon gros cliché du "c'est bon pour les pays sous-développés") mais plutôt parce que le lien de communication mère-enfant n'a à ce niveau-là pas été rompu. Et je parle bien de communication car les bébés, oui, même les nouveaux-nés sont conscients de leurs besoins en matière d'élimination et que comme la mère qui allaite à la demande se mettra en phase avec les besoins de nourriture de son enfant, il s'agit là de se mettre en phase, d'observer et de décoder les signaux d'un bébé qui indique par les moyens à sa disposition (grimace, petits cris, posture....) qu'il ressent un besoin.

L’âge auquel les parents entreprennent l’apprentissage de la propreté avec l’enfant et l’âge auquel il est jugé pertinent que l’enfant devienne propre fluctuent avec l'époque et le lieu.

Philosophie

Si l'on parle de nourrisson sans couche ou de bébé sans couche à 3 ou 4 mois le monde occidental va penser "apprentissage du pot à l'ancienne", celui axé sur les parents, celui qui ressemble à du "dressage". L'H.N.I. est je le répète bien autre chose, c'est une aventure en tandem entre l'enfant et celui qui en prend soin. Cette aventure est possible parce que l'enfant - "normal" et en bonne santé - dès sa naissance est conscient de ses fonctions corporelles d'élimination et peut dès sa venue au monde apprendre à les gérer pour peu qu'on l'y aide au lieu de lui apprendre par l'usage des couches à perdre la conscience de son corps.

En répondant à l'enfant qui signale son envie d'uriner, on renforce ce signal et son utilisation; en utilisant des couches et en ne prêtant pas attention à ce que l'enfant communique à ce sujet, on lui fait perdre le contact avec cette conscience de son corps, on le conditionne à ne plus répondre à ses besoins pour lui demander plus tard de revenir en arrière et de retrouver cette conscience de ses besoins... que de temps perdu ! Les couches oui c'est pratique, oui ça libère la femme moderne (et l'homme !) mais si mon pioupiou de 1 jour, 2 semaines ou 3 ou 6 mois me dit avec sa grimace bizarre qu'il sent qu'il va faire pipi et que je lui apprends que je ne réponds pas à ce signal parce que je ne le connais pas suffisamment pour savoir qu'il me dit quelque chose, là c'est peut-être dommage...

On est dans une démarche axée non plus seulement sur le parent ou sur l'enfant mais plutôt dans un apprentissage en tandem des uns avec l'autre, une communication entre enfant et parent(s) menée avec respect.

Quand, comment... l'H.N.I. en pratique

Cette partie est très sommaire par rapport à tout ce qu'il y aurait à dire sur le sujet. Je ne reprends que l'essentiel et vous recommande de consulter la bibliographie plus bas.

Les ingrédients essentiels sont du temps, de la patience et de l'amour :). L'idéal est de commencer entre le moment de la naissance ou l'âge de 5-6 mois, avant en fait que l'enfant ne devienne plus mobile (difficulté pour commencer l'observation des rythmes) et surtout avant qu'il n'ait perdu le contact avec ses fonctions corporelles. Il est bien entendu possible de commencer avec un enfant plus âgé. Côté vêtement, l'idéal c'est évidemment "sans" mais que bébé soit vêtu n'est pas non plus redhibitoire : l'observation sera peut-être un peu plus difficile, c'est tout.

Ingrid Bauer distingue 4 outils utilisés ensemble ou en alternance pour réaliser ce travail d'équipe : le timing (les rythmes d'élimination du bébé: par exemple bébé qui va systématiquement faire pipi pendant qu'il est allaité ou juste au réveil de la nuit ou d'une sieste), les signaux du bébé (une petite grimace qui va annoncer un pipi ou un air de concentration intense qui correspond à l'arrivée d'un caca par exemple, sachant que les signaux sont parfois évidents, parfois très subtils et varient d'un bébé à l'autre et même varient au cours du temps pour un même bébé), l'intuition des parents (en étant proche de bébé on arrive assez souvent à "savoir" qu'il va faire pipi, par forcément par la réunion consciente d'information, d'observation) et l'incitation (là il s'agit de proposer - en association avec un son ou un mot - à l'enfant de faire pipi, par exemple avant de monter en voiture pour un plus ou moins court trajet).

Observation des rythmes, identification et déchiffrage des signaux de bébé.. tout ceci n'est qu'affaire de temps, d'attention portée à l'enfant. Cette attention, cette proximité à l'enfant expliquent à mon avis l'intuition, la certitude intime que ça y est là bébé va faire pipi :). Il n'y a dans tout ceci rien de dommageable, bien au contraire !, pour l'enfant qui n'est jamais contraint à faire quoi que ce soit et à qui on va tout au plus à l'occasion proposer de relâcher ses sphincters au lieu d'attendre qu'il demande à le faire.
Sur le plan plus "technique" il faut encore dire quelques mots de la position à employer... là encore c'est au feeling, il faut voir ce qui convient à l'enfant et au parent mais on peut retenir la position de base: enfant contre soi (dos contre poitrine) avec un bras sous les jambes au-dessus du pot ou des toilettes. L'adulte peut être debout ou assis - très en retrait - sur les toilettes.

Observation des rythmes et des signaux de bébés, proposition (au sens d'utilisation) du pot ou des toilettes sur la base de cette observation ou de l'intuition ou à l'occasion à l'initiative seule des parents... communication verbale avec l'enfant, échange autour des fonctions corporelles... rien de compliqué :)

Pour aller plus loin: des livres, des liens...

Il existe énormément de ressources sur cette pratique en anglais. On trouve d'ailleurs dans cette langue plusieurs termes pour désigner cette façon de procéder: Natural Infant Hygiene (NIH), Infant Potty Training (IPT), Trickle Treat (TT), Elimination Timing (ET), Elimination Communication (EC).
Le premier ouvrage en français sur le sujet (et dont je suis l'auteur) est paru en janvier 2005 aux éditions Jouvence sous le titre L'hygiène naturelle de l'enfant - La vie sans couches. Il a été ré-édité en 2010 sous un titre légèrement différent (dans lequel, hélas, figure le mot "propreté" que je n'aime pas du tout): La vie sans couches - L'apprentissage naturel de la propreté. D'aucuns le trouvent incomplet et pas assez fouillé, oubliant que c'est précisément sa nature ! Il s'agit en effet d'un ouvrage qui était destiné à débroussailler le sujet à un moment où il n'existait aucune ressource francophone sur l'H.N.I. : le choix de la collection "pratique" chez Jouvence correspondait à cette volonté de fournir une introduction facilement accessible.
En 2006, le livre phare d'Ingrid Bauer a été traduit aux Editions l'Instant Présent : enfin, un ouvrage plus détaillé dans notre langue ! Conseils et astuces pour élever son enfant sans couches ou presque ! : L'hygiène naturelle infantile de Carine Phung - ancienne rédactrice en chef du magazine Grandir Autrement - est publié en 2009 au Souffle d'Or et couvre des aspects plus pratiques. Avec ces trois livres, on a donc une offre francophone complète sur le sujet : un ouvrage introductif, un ouvrage plus détaillé et un ouvrage plus pratique.
N.B. : Les liens vous dirigent autant que possible vers les sites de leurs auteurs respectifs (ou de la maison d'édition), afin le cas échéant d'acheter les livres directement auprès d'eux. Une façon comme une autre de montrer votre soutien :).

Livres

La vie sans couches - Sandrine Monrocher-Zaffarano

Sans couches, c'est la liberté ! - Ingrid Bauer

Conseils et astuces pour élever son enfant sans couches ou presque ! - Carine Phung

Diaper Free! The Gentle Wisdom of Natural Infant Hygiene - Ingrid Bauer

Infant Potty Training: A Gentle and Primeval Method Adapted to Modern Living - Laurie Boucke

Infant Potty Basics: With or Without Diapers The Natural Way - Laurie Boucke

The Diaper-Free Baby: The Natural Toilet Training Alternative - Christine Gross-Loh

Sites & blogs

Dans le désordre... liste non exhaustive !

Listes de discussions
S'inscrire à ec_francophone
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com