Artemisia

Artemisia

DM l’a dévoilé, je l’ai aussi mentionné, je suis allée à Marseille les 22,23 et 24 octobre derniers pour participer au salon Artemisia.
Cette 7ème édition comportait une nouveauté, qui expliquait ma présence : la mise en place d’un ajout au salon, sous forme d’un « espace maternité ». L’occasion pour moi de voir « en vrai » un bon nombre de personnes que je ne connaissais jusque là que via le net.

A la base, j’avais été invitée au salon pour y animer un atelier sur le thème de l’hygiène naturelle infantile. L’atelier en question ne devant pas m’occuper plus de 45 minutes, j’ai profité de ma venue pour carrément rester les trois jours et donner un coup de main pour tenir le stand de la Maison de l’Enfant.

Mon atelier était programmé pour le lundi, à 14h15. Ce qui signifie que j’ai eu tout le salon pour stresser à l’idée de prendre ainsi la parole en public, dans le cadre d’un événement officiel qui plus est. Je ne vous raconte pas mon état le lundi, au fur et à mesure que l’heure approchait. Telle une William Sheller de l’animation, j’avais griffonné une ébauche de fil conducteur sur mon carnet à spirale. Mais ce fil rassurant n’était pas suffisant pour que le trac ne monte, monte, monte pas. Il avait tellement monté à l’heure dite que j’ai été incapable de demander à la personne animant l’atelier d’avant de bien vouloir libérer la place : un vague espoir de peut-être ne pas avoir à y aller, un « oh, pas de ma faute la salle n’était pas disponible », une fuite totale.
Et puis grande inspiration et je suis entrée dans la salle où était programmé l’atelier en question. Un petit groupe. Ouf, pas de micro, pas de « moi debout devant une assemblée d’inconnus ». Nous nous sommes tous assis en cercle et après voir brièvement présenté le sujet j’ai lancé un tour de table et nous sommes partis de là, rebondissant sur les interventions des uns et des autres, chacun partageant avec les autres idées, questions, réponses…

Il y avait une maman enceinte, présente par ailleurs sur la liste francophone, un couple ne connaissant rien au sujet, une maman ayant pratiqué sans savoir, une maman de la liste francophone avec des questions plus pratiques et une sage-femme désireuse de se renseigner et d’enrichir sa pratique professionnelle.

Bilan plutôt positif pour une première expérience de ce genre mais :

  • je n’ai pas suivi mon fil conducteur, j’aurai du le faire pour au moins couvrir sommairement tous les aspects de la question. Ca aurait aussi permis de « tenir » les 45 minutes. En l’occurrence ça n’a pas posé de souci car ainsi j’ai libéré la salle à temps. Donc pour la prochaine fois, je suivrai mon plan et ensuite, si la situation s’y prête on passera à une partie plus informelle.
  • je suis absolument incapable de faire de la pub pour mon bouquin, incapable de dire « il est bien achetez-le ». Là, j’avais presque honte de le montrer, d’en parler, de le conseiller. Un peu comme ce qui me fait avoir le trac : je me dis que je vais répéter des choses connues, archi connues, des choses présentes dans mon livre et dans les autres livres et que ça ne va pas intéresser les personnes présentes… j’oublie au passage que si ces personnes sont là, c’est qu’elles sont intéressées mais pas nécessairement informées.

A priori je vais avoir à renouveler l’expérience, à Grenoble cette fois. Et là, s’ajoutera le stress de devoir parler devant des inconnus mais aussi devant des personnes connues. Oui, je sais, je suis pas simple.

Un mot encore avant de finir cette note : PZ3 qui était avec moi sur ce salon a certes moyennement apprécié les toilettes bruyantes et les bruits de chasse d’eau autour d’elle, par contre elle a fait plusieurs fois pipi dans le petit bol que j’avais et je suis contente d’avoir réussi à rester au moins partiellement in tune avec ses besoins malgré la fatigue, le bruit, l’agitation et mon attention portée à la tenue du stand. Les couches en back up n’ont finalement que peu servi (peu été mouillées), c’est ma petite victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *