Celui avec des cahiers, des couettes et des profs

Je pensais passer ici jeudi soir puis vendredi soir pour raconter la rentrée, enfin, plus précisément, LES rentrées des quatre zèbres parce qu’ils ne sont pas tous rentrés au même endroit ni en même temps, mais mon ordinateur (oui, le tout neuf, qui a coûté super cher et s’est déjà retrouvé trois fois au SAV) était couché sur le dos comme un poisson rouge mort dans son bocal, du coup je me suis contentée de quelques mots et photos sur facebook.

les4

Le plus petit qui commence

C’est mini zébreau qui a inauguré le bal en Grande Section, après sa cinquième nuit consécutive passée dans son lit (équipé désormais d’une tente de lit kura de chez le grand suédois…) à lui (et j’essaie de ne pas crier victoire trop vite, mais quand même, rhaaa, j’apprécie la place la nuit !!).
Plutôt content à l’idée de rencontrer sa nouvelle maîtresse (même s’il la connaît déjà de vue) et absolument ravi à la perspective de ne plus avoir la sieste l’après-midi (même s’il en aura sûrement encore besoin vu ses longues journées de collectivité et l’heure à laquelle  il se lève le matin ) et donc d’avoir désormais DEUX récréations dans la journée.  Son moyen grand frère et sa grande sœur l’ont accompagné et dans la voiture, nous nous sommes dandinés tous ensemble en bougeant bien les bras et en chantant joyeusement le refrain du petit air suivant, là, juste en-dessous… ça nous a valu le regard surpris d’un monsieur dans notre rue (mais bon, je nous crois déjà bien repérés de toutes façons !) qui a aussitôt enchaîné avec un petit dandinement pour accompagner les nôtres 🙂

pz4a pz4b

Arrivés à l’école, un petit bonjour à son ancienne maîtresse qui l’aurait bien je pense accueilli encore une année de plus et hop, nous voilà partis pour la nouvelle salle de classe et la rencontre avec une maîtresse pas prévue… Mini va avoir deux maîtresses : celle prévue et la maîtresse du jeudi qui sera là pour remplacer la maîtresse habituelle qui bénéficie d’une décharge de direction. Il a trouvé son porte-manteau, son étiquette sur la table, est allé l’accrocher, nous a tous dûment bisouillés et est parti jouer. Et nous, avant de définitivement sortir de l’école, on l’a observé à travers la fenêtre côté portail puisque cette année sa classe est visible de l’extérieur :).

pz4c

Et hop, un premier voyage à l’internat

De l’école de mini, nous sommes repassés à la maison chercher la valise et le cartable de PZ2 ainsi que les papiers pour l’internat et nous sommes descendus au lycée pour la réunion d’information.

pz2a
pz2b

A la base, j’avais prévu de zapper cette réunion et d’arriver directement pour l’installation dans les dortoirs, mais je crois que PZ2 avait bien envie de descendre et de mettre un terme au suspense :). Réunion qui ne nous a pas appris grand chose (faut dire que PZ1 est déjà internet depuis deux ans au même endroit) mais nous avons au moins fait acte de présence. Le grand moment est arrivé ensuite : l’installation dans le dortoir ! PZ2 est en chambre solo, au fond du dortoir et lui aussi est en Seconde 4, comme son aîné l’était et comme sa mère y’a pas loin de trente ans (glups :/). Il nous a congédiées, sa sœur et moi aussitôt sa valise ouverte :).

pz2c

Et hop, retour à l’internat

Le grand zèbre, et la zébrette sont venus avec le CTdP et moi pour chercher mini à son école et finalement, mini zèbre a voulu nous accompagner à l’internat… je crois qu’il avait l’espoir de revoir PZ2, ce qui s’est effectivement produit mais pas assez longtemps à son goût.

Zébrette et moi avons été un peu taquines avec PZ1 : le matin, nous avions lorgné sur les listes des dortoirs affichées et constaté que son nom ne se trouvait pas sur la liste du dortoir de terminale, ce qui signifiait à coup sûr que sa demande de chambre en autonomie avait été acceptée… taquines, disais-je, nous lui avons fait croire qu’il serait malheureusement en dortoir… pas longtemps, vu sa mine dépitée à cette annonce.

pz1a

Du coup, il était plutôt content de retrouver les lieux, même si pas complètement enthousiaste à l’idée de cette dernière (mais qui lui paraît longue) année de lycée. Quelques cafouillages de clés plus loin, nous avons accompagné le grand zèbre dans sa chambre (double) à lui, tout seul, loin des autres (sauf des trois autres élèves en autonomie aussi) avant de repartir.

pz1b

Après les garçons, la fille !

Vendredi matin, c’est la zébrette qui est rentrée. En cinquième.

pz3a pz3b pz3c

Pas très heureuse au retour, aussi bien de la classe dans laquelle elle se trouve que de certains de ses enseignants (notamment deux avec lesquels la relation à PZ2 a été comment dire… hmmm… problématique il y a deux ans et encore l’an dernier)… mais bon, on verra bien comment ça se passera avec elle qui n’a pas la même personnalité.

Et voilà… encore une rentrée de passée qui, comme tous les ans, me fait regretter nos non-rentrées et de ne pas pouvoir faire autrement que faire reprendre aux zèbres la route couleur de sable.

books

En matière de regrets, on ne peut pas dire que le fait d’avoir, entre le mois de juin et maintenant, pu constater qu’à l’ère du numérique et de l’informatique, on se retrouve encore avec des livres pesant jusqu’à 850 g chacun (maths et physique-chimie pour PZ1 notamment) à couvrir afin qu’ils ne soient pas trop abîmés dans les cartables (les dos de nos têtes blondes ou brunes, c’est autre chose…) et qu’il faut encore remplir à la main des fiches différentes dans la présentation mais reprenant les mêmes informations (inchangées depuis l’an dernier) pour que la Vie Scolaire, l’Infirmerie etc. puissent y accéder (il y a pourtant de bons logiciels de gestion d’établissement – c’était déjà pas mal y’a 20 ans quand j’étais pionne, je ne peux qu’imaginer que ça a progressé depuis ! – et le parc informatique existe, y’aurait moyen de faire autrement), aide à les (les regrets… je sais, la phrase est longue et pleine de parenthèses 🙂 !) chasser !!

2 réflexions au sujet de « Celui avec des cahiers, des couettes et des profs »

  1. Chez nous aussi, une rentrée en terminale et une en 5ème… Pour la terminale, c’est dans un lycée « pilote » donc tout numérique (ou presque…). Je viens de réaliser avec ton post que cela fait déjà 2 ans que nous passons à côté de la pile de bouquins… Et que donc, si si , c’est possible !… surtout à l’heure d’internet…

    Bises à vous tous

  2. Ben , voilà une rentrée de plus …… Quant à nous , le temps nous aide un peu à faire du tri , faut croire …. 2 chargements de papiers , cours , bouquins partis à la décharge …. De quoi peut être nous sentir plus légers ….

Laisser un commentaire